Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Tout Moi

Le Tout Moi

Un peu de tout et beaucoup de moi... De Macao à Bruxelles en passant par la vie !


Ce que je retiens de la Chine au niveau culinaire… PART 2

Publié par Le Tout Moi sur 13 Juillet 2012, 13:22pm

Catégories : #Voyages

NB6-28

Si vous partez en Chine en imaginant que vous allez retrouver dans votre assiette le menu de votre traiteur chinois, vous risquez d’être déçus.

S’il y a bien une cuisine que je ne trouve vraiment pas exceptionnelle ici, c’est bien celle-ci. La cuisine chinoise européenne m’excite autant qu’une végétarienne le serait devant un steak.
Retrouver cette espèce de gluant dans les plats ne m’a jamais emballée outre mesure. De plus, à chaque expérience, j’ai eu beau varier le choix de mon plat, tout finissait toujours par se ressembler d’aspect comme de goût.

En partant en Chine, je me doutais que ça allait être différent de ce que je connaissais mais je ne m’attendais pas à ce que ça le soit autant. A croire qu’on a inventé une nouvelle cuisine chinoise rien que pour nous, européens.

Très peu de chinois mangent chez eux. Ils vivent essentiellement dehors probablement dû à la chaleur et aux appartements trop petits où on vit trop nombreux. 

 J’aimais me balader dans les rues et voir comment une minuscule pièce située au rez-de-chaussée pouvait se transformer en une cuisine de restaurant locale où les clients venaient y déguster les différents mets assis sur un tabouret en plastique. Et ce, à toute heure de la journée ou de la soirée. Car en Chine, il y a du monde partout et tout le temps. Et rien d’étonnant à manger des nouilles à 8 h du matin !

La nourriture en elle-même est relativement saine. Peu de sauce. Produits cuits simplement. Le tout souvent servi comme des Tapas. Car le moment du repas est un moment de partage à plusieurs. Au menu, on trouvera rarement des crudités, tout est bouilli même la laitue.

Quand on arrive en Chine, il y a quelques principes à oublier. Nos principes européens sur certaines règles d’hygiène. La Chine est un pays assez propre et les produits sont généralement frais. Mais les Chinois aiment cracher par terre et ce même au restaurant ou dans des endroits publics.
Relativement surprenant la première fois ; on arrive à faire plus ou mois avec, au bout d’un certain temps. Je n’ai toujours pas compris quelle en était la raison. On m’a expliqué que pour eux se moucher et garder son mouchoir n’est pas propre, parfois on me dit que c’est très « local » que ce sont les chinois, qui fument beaucoup, qui par conséquent doivent évacuer les saletés laissées par la nicotine dans leurs corps… Peut-être faut-il leur laisser cette coutume ?

NB6-26.JPG

Ce que j’ai aimé par dessus tout, ce sont les marchés locaux. Totalement incomparables à chez nous. Les produits sont souvent étalés comme ça, à même le sol. Les poissons restent vivants dans des bassines remplies d’eau. La viande demeure des heures sur une simple table à la chaleur. On y voit des fruits inconnus et tous les légumes qu’on y trouve sont de couleur verte.

suite-0016.JPG
Mais le plus drôle est d’observer le brouhaha qui s’en dégage. Les chinois qui discutent, marchandent, vendent, troquent, … De sentir les odeurs qui s’entremêlent.

Car la Chine a un parfum particulier…Comme un mélange d’odeurs indéfinissables…
Mais elle possède surtout la faculté de nous faire croire que sur ses terres, tout reste possible…

 

Photos et texte: Carole Cornet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents