Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Tout Moi

Le Tout Moi

Un peu de tout et beaucoup de moi... De Macao à Bruxelles en passant par la vie !


L’Assaut !

Publié par Le Tout Moi sur 4 Mars 2011, 11:23am

Catégories : #Cinéma

Film_GIGN_L-ASSAUT_2010_01.jpg

 

Le synopsis :

En décembre 1994, quatre terroristes du Groupe islamique armé prennent en otage le vol 8969 Air France à l’aéroport d’Alger avec 227 personnes présentes à bord. Les terroristes revendiquent la libération de leurs camarades d’armes et exigent le décollage immédiat de l’avion. Mais ce n’est finalement qu’après de longues négociations diplomatiques tendues entres les gouvernements français et algériens et l’exécution de 3 passagers que l’avion quitte Alger et atterrit à l’aéroport de Marseille-Provence. Trois personnages, Thierry, un membre du GIGN, Carole Jeanton, une technocrate ambitieuse et Yahia Abdallah, un Djihadiste déterminé sont au cœur de l’événement. Leurs logiques vont s’affronter jusqu’au dénouement final. Devant 21 millions de téléspectateurs, l’assaut du GIGN va mettre un terme à cette prise d’otage.

 

Invitée à l’avant-première qui se déroulait à Imagibraine, j’ai donc été voir « L’Assaut » de Julien Leclercq. Je dois avouer y avoir été quelque peu inquiète. Inquiète non pas d’aller au cinéma (je vous rassure) mais inquiète de découvrir un de ces films d’action ou les méchants sont vraiment méchants et ou les gentils sont trop gentils. Un film d’action comme on peut en voir plein ou ça canarde dans tous les sens et ou le monde entier est sauvé in-extrémiste par un cowboy armé jusqu’au dents !


Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un film digne d’un bon documentaire avec images réelles mélangées à de la fiction.  

On applaudit la précision du réalisateur, par rapport aux faits réels, qui a été jusqu’à demander à des membres du GIGN, 17 ans plus tard, de rejouer l’Assaut pour le film !! 

On voit également ce que les otages ont subis... l’anxiété y est palpable !

On constate la détermination des terroristes…

 

A la fin du film, j’ai été émue d’entendre le témoignage de Thierry Prungnaud, personnage interprété à l’écran par Vincent Albaz, qui en larmes disait que ça avait été très difficile à vivre. Il en a été beaucoup marqué (et pas seulement physiquement étant donné qu’il sera touché 8 fois). Eric Drumont également présent, racontait les nombreuses péripéties lors des négociations !

 

A travers ce film on peut percevoir qui se cache derrière les cagoules de ces membres du GIGN : des hommes dont le métier a souvent un impact sur leur famille ; des hommes qui risquent leur vie sans hésiter pour sauver celles des autres ; des hommes déterminés et prêt à tuer face à des gens qui ne leurs donnent pas d’autres choix ;…

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

reinaers 17/03/2011 09:49


je vais le voir dimanche......


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents